Une plateforme « Arduino Like », ouverte, bien plus puissante et pour 10€ ?

L’arduino est la référence de facto des makers, de New York à Londres en passant par Hong-kong.
Pourtant, si on y regarde de plus près, d’une point de vue matériel, ça date un peu…

Un Arduino Uno coute $29, quand on peut avoir un téléphone GSM complet pour moins de la moitié de ce prix.

La différence, c’est surtout que le design hardware et le logiciel (firmware) du téléphone ne sont pas libres.

C’est de ce constat que sont partis bunnie et Xobs, pour concevoir une plateforme logicielle et matérielle, « Fernvale », open hardware et open source, moins chère et bien plus performante qu’un Arduino.

Si vous lisez l’Anglais (sinon, les traductions en ligne peuvent aider), un coup d’oeil au résumé de leur présentation au Chaos Communication Congress vous éclairera:
https://events.ccc.de/congress/2014/Fahrplan/events/6156.html

Je traduis un extrait :

Il y a un an environ, nous avons démonté un GSM à $12, et l’avons comparé à un Arduino Uno.
– Pour $29, un Arduino vous donne un processeur 8bits à 16Mhz et 2.5Ko de RAM; un port USB et une poignée de GPIO.
– Pour $12, le téléphone chinois embarque un processeur 32bits à 260Mhz, 8Mo de RAM, de l’USB, un lecteur microSD, un lecteur de carte SIM, un GSM quadribande, une interface Bluetooth, un écran Oled et une batterie.

Les auteurs se posent donc la question suivante : pourquoi, quand les makers parlent de technologies « Internet des Objets », ils partent sur une plateforme Arduino+Wifi (prix : $20 à $70) plutôt que sur une plateforme de type GSM à $10.
Le « gap » constaté entre l’électronique « grand public » et l’électronique « makers » n’a pas de raison d’être.

Concrètement, avec leur plateforme Fernvale, les auteurs de la conférence réutilisent le processeur « System on Chip » Mediatek du téléphone, et s’en servent comme brique de base d’une plateforme open hardware, avec le kit de développement qui va avec.
Fernvale tourne notamment sous un OS open source temps réel, licence BSD (NuttX).
La carte est utilisable comme module de calcul, ou associée à des shields similaires à l’Arduino.

Du grand art !

Voilà, sans aucun doute, une plateforme qui va faire parler d’elle dans les mois à venir !

Mise à jour :
– Le replay de la présentation
– Le post de @bunniestudios qui récapitule le tout.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *