002 – Quel USBASP Acheter ?

On peut tout à fait construire soi même son programmateur USB, en suivant les plans et le firmware: tout est open source. Il est toutefois plus rapide d’acheter tout fait un modèle utilisant des composants montés en surface, sous forme d’un « Stick » USB.
Des clones chinois, notamment, sont disponibles à prix défiant toute concurrence.

Un Article de la série « programmateur USBASP »

Plusieurs types de USBASP

Plusieurs modèles existent, il est facile de se planter et ne pas choisir le plus pratique pour la suite…
Si les différents modèles permettent tous de fonctionner comme programmateur basique, on peut faire plus avec ces petites bêtes, et c’est là que ça se joue.

Les jumpers

un modèle sans Jumper pour l'alimentation, à éviter

un modèle sans Jumper pour l’alimentation, à éviter

Un USBASP peut programmer des circuits sous 5v ou 3.3v.
Si certains modèles disposent d’un Jumper (noté JP1 dans la doc) qui permet de choisir l’une ou l’autre tension,
certains n’ont pour cela qu’une résistance CMS à dessouder… galère !
Ce n’est pas grave si vous ne programmez qu’en 5v, mais autant prendre les devants et choisir un modèle avec Jumper.

Soudure "Mc Gyver" en dehors des trous

Soudure « Mc Gyver » en dehors des trous

Un jumper « JP2 » permet lui de reprogrammer le USPASP. Il est fort utile pour mettre à jour le firmware du stick (souvent ancien sur les modèles chinois) ou pour y uploader d’autres programmes que le firmware d’origine (n y reviendra).
Sur le modèle à droite, j’ai du tordre les pattes du jumper JP2 pour le souder, à cause de l’espacement non standard.

Modèle qui va bien, avec tous les jumpers

Modèle qui va bien, avec tous les jumpers

Enfin, on trouve (pas toujours) un jumper « JP3 » qui permet de programmer en vitesse super lente.
Lui ne me sert pas comme ça, mais il a le mérite d’exposer une E/S de l’atmega, ce qui est là encore utile pour la suite.

Avec les jumpers JP2 et JP3 soudés

Avec les jumpers JP2 et JP3 soudés

Dans la quasi totalité des cas, il faudra souder les jumpers soi même. Pas bien compliqué si on a le bon modèle avec tous les trous au bon endroit.

Les leds

Deux LEDs CMS sont présentes sur le circuit.
L’une est censée être rouge, l’autre verte.
Dans la pratique, sur les clones bas prix, les deux sont rouges…
Ce n’est pas gênant du tout pour programmer; c’est plus embêtant quand on utilise le stick comme plateforme Arduino et qu’on ne peut donc, de loin, faire la différence entre l’une et l’autre led.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *